Matériel

Découvrez l'ensemble du matériel
que j'emporte pour affronter au mieux
cette itinérance solitaire

Le matériel : pourquoi celui-ci ?

Quand on aime la montagne, qu'on la pratique par toutes saisons, et dans toutes les conditions, il est nécessaire d'avoir confiance en son matériel.

Il est le premier rempart contre les intempéries, les vents violents... Il permet de vous exposer en confiance, pour profiter d'un coucher de soleil en altitude, ou de toute autre chose qui vous passe par la tête. Avoir confiance en lui, c'est ne pas se limiter. En bref, et dans un certain sens, le matériel est une clef vous offrant une liberté totale, ou presque...

Oui, d'accord, mais hormis cette aude joviale à notre si beau et si polluant capitalisme, comment choisir son matériel ? Pourquoi ai-je choisi celui-ci ? Sur quels critères ?

Lire la suite ...

Préambule

Choisir un matériel de qualité n'est pas forcément la tâche la plus dure à réaliser, car, comme souvent, plus l'on y met le prix, plus le matériel est qualitatif (et encore !). Néanmoins, trouver le matériel adapté à notre pratique de la montagne demande un peu plus d'expérience, d'essais et d'erreurs, pour finalement arriver à ce que l'on cherche.

Il y a beaucoup de paramètres rentrant en ligne de compte pour choisir tel ou tel matériel, et finalement, en toile de fond, c'est une philosophie qui nous est propre, que l'on développe. Certains préféreront le matériel ultra-léger en toutes circonstances, d'autres du matériel extrêmement résistant, mais plus lourd. D'autres se contenteront d'un matériel peu coûteux, car peu utilisé et/ou par nécessité financière, bien évidemment.

Je ne prétends pas avoir une réponse dans le choix qu'il convient de faire pour vous-même, en fonction de vos pratiques. Le matériel et les réflexions que je vous présente ci-dessous sont adaptés à ma situation, mes choix techniques, pour une utilisation quotidienne, en quatre saisons - en limitant autant que possible l'usage de La Poste - et donc il se doit d'être polyvalent, résistant, et dans la mesure du possible, léger.

Poids VS Robustesse : le juste équilibre

Évidemment, quand l’on parle de matériel, le poids est l’un des facteurs numéro un auquel on pense. Avoir un certain degré de confort et de sécurité en montagne implique bon nombre de matos, et cumulé, cela pèse. De plus, dans ma situation, je trimballe également tout un studio photos et vidéos dans mon sac, pour réaliser comme il se doit cette web-série. Cela rajoute un poids conséquent, presque la moitié du poids total.

Alors, logiquement, on se tourne vers du matériel ultra-léger, pour pallier tout cela. On compte chaque gramme et on réfléchit à l’usage de chaque objet que l’on emporte. Mais, au risque de déplaire à pas mal de monde, je ne suis pas un adepte du tout ultra-léger.

Je marche tous les jours, dans des terrains très variés. Je rencontre régulièrement des passages compliqués à traverser, avec des ronces bloquant les chemins, etc… Or, cela abîme très rapidement le matériel, et même si de grands progrès technologiques ont été réalisés ces dernières années en termes de légèreté versus robustesse, plus le matériel est fin, plus il a tendance à s’user rapidement.

L’usure du matériel représente un budget conséquent, équivalent mensuellement à presque le prix d’un loyer, ce qui est un réel challenge à financer. Outre le problème financier, du matériel qui lâche, c’est tout une logistique à mettre en place, qui occupe un temps considérable. Aussi, vivre dans la nature est un choix qui peut paraître très favorable pour la planète – et ça l’est hein, réalistement -. Néanmoins, la production de matériel a un coût écologique non négligeable. Les matières premières sont souvent produites à l’autre bout du monde, et même si un effort a été réalisé ces dernières années vis-à-vis de l’environnement, le meilleur matériel éco-responsable que l’on peut trouver, c’est celui que l’on n’achète pas.

Pour toutes ces raisons, je prends de plus en plus en compte la robustesse du matériel dans mes choix, en particulier pour l’équipement qui est en contact avec le milieu extérieur, comme les vêtements (troisième couche en particulier). Bien sûr, beaucoup de mon matériel reste de l’ultra-léger, mais vu la tendance actuelle à vouloir réduire à tout prix le poids au détriment de la durée de vie de celui-ci, je pensais intéressant de vous donner ici mon ressenti, qui n’engage que moi bien entendu.

La logique du remplacement

Dans cette liste de matériel, vous vous poserez peut-être la question de mes choix stratégiques pour tel ou tel item. Vous verrez que du matériel acheté récemment côtoie du matériel plus ancien, datant parfois même de mes "débuts" dans la randonnée itinérante. Cela a un sens : quand j'achète du matériel, c'est pour couvrir un besoin nécessaire essentiel.

Oui, mais voilà, une fois que ce besoin est comblé, j'essaye de ne plus réfléchir à améliorer encore et toujours ce besoin, et à me contenter de ce que je possède à cet instant t. C'est le meilleur moyen de ne pas sombrer dans une soif d'achat compulsif.

Voilà un autre point de la philosophie que j'essaye de défendre sur le matos : ne remplacez que le matériel qui vous est absolument nécessaire. J'ai tendance à user le matériel jusqu'à la corde. Certains choix d'hier me paraissent parfois non adaptés à ma situation actuelle, mais tant qu'ils durent, je continuerai avec celui-ci !

Je renseigne ainsi les dates d'acquisitions du matériel sur chacun des items, pour vous donner une idée de la durabilité et de l'expérience que j'ai sur chacun. Si vous y prêtez attention, vous verrez que beaucoup du matos a été acheté après le départ. Non pas par manque d'organisation, mais surtout pour remplir ce contrat avec moi-même. Amener au bout le matos, avant de se poser la question de son remplacement !

Mon avis, les sponsors et les liens sponsorisés

La plupart du matériel que vous trouverez ici a été financé avec mes économies, acquises au fil des longues années passées à réaliser mon doctorat. Néanmoins, je n'exclue pas l'aide potentielle apportée par les sponsors, pour financer le remplacement du matériel défectueux. Le partenariat établi avec Millet en est un bon exemple.

Si un partenariat est mis en place avec telle ou telle marque, c'est parce que je l'estime à la base. Parce que, même sans financement, j'aurais pu choisir de me tourner vers elle. Dans les avis que je vous présente sur chacun des items, j'essaye d'être le plus honnête possible, pour vous permettre d'acheter du matériel en toute connaissance de cause.

Vous verrez enfin que la plupart du matériel est présenté ici avec un lien affilié. Cela ne veut pas dire que ce matériel m'a été offert, ce sont des liens qui vous redirige vers un site marchant, sur lequel je touche une petite commission lors de votre achat, pour me permettre de continuer à vivre de ce projet.


Voilà qui est dit ;)

Bonne découverte !

Veste Gore-Tex : Millet K GTX Pro

Caractéristiques :

  • Poids : 505g
  • Fabrication : Gore-tex Pro et renfort Centurion Cordura
  • Imperméabilité : 2800mm
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Une petite perle cette veste ! La construction 3 couches, en Gore-tex Pro, assure la meilleure protection face aux éléments, avec une durabilité au rendez-vous et une très bonne respirabilité. Les finitions de cette veste sont très bien faites et vous assure une utilisation dans la durée. Les poches sont bien placées, suffisamment grandes pour en faire ce que l'on en veut.

Après près plus d'un an et demi d'utilisation quotidienne, la couche intérieure commence à rendre l'âme. Mais c'est clairement une veste que je recommande, malgré son prix. Cela vaut clairement l'investissement, si vous voulez être paré contre les éléments de toute nature.

Image positif

  • Gore-tex Pro
  • Finitions
  • Durabilité
  • Larges poches

Image positif

  • Prix

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Juin 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Octobre 2020 : changement du zip de la fermeture éclair (2€)
  • Novembre 2020 : couche intérieure commence à être abimé

Pantalon Gore-tex Pro : Millet Elevation GTX Pant

Caractéristiques :

  • Poids : 670g
  • Fabrication : Gore-tex Pro et renfort Centurion Cordura
  • Imperméabilité : 28000mm
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce pantalon représente une certaine tournure idéologique adoptée, pour me tourner vers du matériel plus durable, plus technique, me permettant de braver au mieux les différentes difficultés climatiques.
Sa construction en Gore-Tex Pro (3 couches) est la meilleure que l'on peut trouver pour allier robustesse, responsabilité et protection contre les éléments. Le seul défaut est bien évidement le prix, mais encore une fois, il faut savoir ce que l'on cherche, et si l'investissement sera rentabilisé.
La fermeture éclaire intégrale permet de l'adapter dans des conditions très diverses. En plein été, dans des températures allant jusqu'à 20 degrés, on respire bien et il n'est pas trop gênant, même s'il n'est évidement pas adapté pour cela. Il me permet ainsi d'être l'unique pantalon que j'utilise depuis presque un an, dans de la bonne neige drue, de la pluie battante ou par beau temps.
Évidement, un pantalon est beaucoup plus sensible qu'une veste à l’abrasion. Donc le coût par mois d'utilisation doit être pris en compte à l'achat et peut ne pas être si compétitif que d'autres types de pantalon. Mais cependant, et je parle par expérience, ce n'est pas si peu rentable que cela non plus, car vous investissez dans seulement un pantalon durable ! De même pour le poids : vous n'avez qu'un pantalon. Pas besoin d'un sur-pantalon anti-pluie, qu'il va falloir remettre et enlever en fonction de la météo, et qui restera dans votre sac la plupart du temps. Et sera évidement beaucoup plus fragile, surtout si vous choisissez une version light qui ne tiendra pas si vous le frottez tous les jours dans la caillasse.
Bref, un choix à faire en fonction de votre utilisation, mais qui est judicieux pour moi !

Image positif

  • Gore-tex Pro
  • Finitions
  • Fermetures éclaires intégrales !
  • Bretelles <3

Image positif

  • Prix
  • Ratio prix/durabilité pas si rentable que cela

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Mars 2020 : date d'acquisition du matériel
  • Aout 2020 : petites déchirures extérieures au bas des jambes, par l'abrasion sur les rochers / crampons / ...

Polaire : Millet Trilogy X Wool

Caractéristiques :

  • Poids : 420g
  • Fabrication : Princ. : POLARTEC® THERMAL PRO X LOFT | Sec. : POLARTEC® POWERWOOL
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche, randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Les polaires, voilà bien une chose essentielle pour se protéger des conditions difficiles. Bien plus adaptée qu'une doudoune pendant l'effort, celle-ci offre une réelle respirabilité avec sa construction intelligente deux parties : la POLARTEC® THERMAL PRO X LOFT pour tenir chaud, et la POLARTEC® POWERWOOL pour la respirabilité et la liberté de mouvement.

De même, les polaires sont beaucoup (beaucoup, beaucoup !!) plus durables que les doudounes, et le prix vs durabilité (ce qui est le plus intéressant dans un achat conscient) est clairement imbattable. Les finitions de celles-ci sont impéccables, rien à redire après un an d'utilisation quotidienne (et dans toutes les situations !).

Peut-être un seul très petit défaut, les poches : elles sont grandes, spacieuses (avantage !), mais j'ai la tête en l'air au bivouac, alors je les laisse ouverte, et tout tombe par terre quand je me baisse... Mais bon, c'est pour lui trouver un défaut.

Je vous la recommande vivement !

Image positif

  • Durabilité
  • Finitions
  • Respirabilité et doubles parties
  • Un must-have à l'effort !

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Mars 2020 : date d'acquisition du matériel
  • RAS après près d'un an d'utilisation !

Doudoune : Millet K Synth'X Down Hoodie

Caractéristiques :

  • Poids : 442g
  • Fabrication : Princ. : REGULAR SYNTH'X™ | Duvet : K DRY™ Canard, 700cuin US, RDS
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche, randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Une bonne doudoune, qui me sert principalement au bivouac, pour compléter la polaire ci-dessus. Agréable à porter et chaude, elle protège bien contre les grands froids. Le duvet à l'avantage d'avoir une plage dynamique (photographe bonjour !) de température très confortable : on n'a jamais froid, ni trop chaud !
Attention cependant, comme toutes les doudounes, le lavage est délicat, et donc est particulièrement galère si on souhaite s'en servir pendant l'effort. Également, la durée de vie d'une doudoune est beaucoup plus courte que les polaires, en particulier lors d'une utilisation quotidienne. Donc à réserver pour le bivouac...
C'est une bonne doudoune que je vous recommande !

Image positif

  • Norme RDS du duvet
  • Chaleur rapide au bivouac !

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Juillet 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Juillet 2020 : nombreux accrocs durant une utilisation type alpinisme / grimpe et perte de chaleure après plus d'un an d'utilisation (c'est normal !)

T-shirt Chaud : Odlo ML Performance

Caractéristiques :

  • Poids : NC
  • Fabrication : NC
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche, randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

C'est une première couche efficace, bien respirante, qui tient extrêmement chaud. Ne pas faire l'impasse sur une première couche de qualité, cela fait réellement la différence !

Ce produit tient très très bien dans la durée ! Je vous le recommande !

Image positif

  • Durabilité
  • Chaleur vs. poids

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Septembre 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Décembre 2019 : petit trou entre la fermeture éclaire (sur mon modèle) et le tissus qui s'est formé : petit point de couture et c'est réparé !
  • Décembre 2020 : aucun autre problème à signaler après plus d'un an d'utilisation quotidienne !

T-shirt : Quechua MH 100

Caractéristiques :

  • Poids : 100g
  • Fabrication : Polyester recyclé
  • Domaine de prédilection : randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Pas besoin de le présenter, tout le monde a déjà vu ce t-shirt à Décathlon. Rien d'extraordinaire bien sûr, mais il fait très bien le taff dans la plupart des conditions. Il ne s’abîme que très peu et ne coûte presque rien.
Payer du matériel cher et de qualité, il faut le faire quand on le peut pour certaines application, mais pas nécessairement tout le temps ! Ce t-shirt en est la preuve.

Image positif

  • Durabilité
  • Prix
  • rapport qualité / prix

Image positif

  • technicité

Collant : Ice Breaker TRACER TIGHT

Caractéristiques :

  • Poids : 286g
  • Fabrication : Mérinos de Pantagonie
  • Domaine de prédilection : alpinisme, approche, randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Sincèrement, c'est juste un collant acheté au Vieux : pas la peine d'épiloguer des heures, il fait son taff, c'est-à-dire protéger du froid en première couche.

Niveau résistance, il tient vraiment la route, même s'il s’effiloche dans le temps et perd donc en efficacité thermique.

La fabrication en laine de mérinos évite durablement les odeurs.

Image positif

  • Durabilité !
  • Evite les odeurs
  • Réel apport de chaleur

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Avril 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Avril 2020 : premières traces d'utilisations, le tissus commence à s'effilocher
  • Décembre 2020 : le tissu continu de s'éffilocher, mais très encore très bien la route !

Sous-vêtements : 2x Ice Breaker

Caractéristiques :

  • Poids : 105
  • Fabrication : Mérinos
  • Domaine de prédilection : randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ces boxers sont relativement chers, mais agréables à porter! Ils limitent réellement les odeurs, ce qui en fait une pièce importante de la section vêtement, même si il y a tout de même une limite, bien entendu.
Niveau durabilité, je les utilise quotidiennement depuis un an, et ils commencent à voir le bout. Je les recommande !

Image positif

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

Chaussures : Bestard Breithorn lite AG

Caractéristiques :

  • Poids : 1.5kg

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Parfois, on n'a pas vraiment le choix des modèles dans les petits magasins de montagne à notre disposition. Alors on test des marques peu connues, parce que notre pied se sent bien dedans, et aussi que souvent c'est moins chère que d'autres marques concurrentes.
Ces chaussures sont fabriquées en Espagne et sont confortables. Certes, vous ne cramponnerez pas avec et vous ne les utiliserez pas dans des domaines très techniques. Mais pour la marche, ces chaussures font parfaitement l'affaire, semblent durer bien plus que certaines concurrentes, et ma foi, j'en suis satisfait.
L'étanchéité est au rendez-vous aussi, bien plus que certaines marques concurrentes également. Bref, une belle découverte cette marque et ces chaussures !

Image positif

  • Etanchéité
  • Confortable
  • Prix

Image positif

  • Pas cramponnables

Moufles imperméables : CAMP Dry Mitt'N

Caractéristiques :

  • Poids : NC
  • Domaine de prédilection : randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Des gants qui ne tiennent pas chaud et qui font uniquement office de troisième couche. Ils isolent du vent et de la pluie, ce qui est assez agréable quand il pleut des trombes pendant plusieurs heures.
Couplés à des sous-gants ou bien avec des moufles chaudes (en duvet dans mon cas), vous êtes parés pour des conditions bien plus difficiles ! En bref, c'est une bonne stratégie pour avoir une bonne polyvalence d'utilisation.
Ils ne font cependant pas des miracles, et après des heures de flotte, l'eau finit par vous dire "coucou" aux extrémités.

Image positif

Image positif

Moufle : Millet Compact Down Mitten

Caractéristiques :

  • Poids : 160g
  • Fabrication : Prem. : PERTEX® QUANTUM | Duvet : K DRY™ Canard, 700cuin US
  • Domaine de prédilection : Alpinisme, randonnée hivernale

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce sont de très bonnes moufles, qui offrent un apport de chaleur immédiat. Une fabrication light les rendent particulièrement utiles dans les bivouacs froid ou couplé à des sur-gants !

Image positif

Image positif

Chaussures : Millet Elevation GTX

Caractéristiques :

  • Poids : 620g
  • Fabrication : Renforts PU | Membrane Gore-Tex® Duratherm | Semelle Vibram® MULAZ | Semelle intermédiaire EVA/PU
  • Domaine de prédilection : alpinisme léger, trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce sont de très bonnes chaussures, qui permettent l'utilisation de crampons semi-auto.

Bonne rigidité et offrant à la fois une bonne respirabilité, je vois ces chaussures particulièrement adaptées à une utilisation de trekking, avec passage sur névés, nécessitant l'utilisation de crampons.

Néanmoins, ces chaussures sont fragiles, et ne sont donc clairement pas faite pour une utilisation à long-terme dans des terrains en permanence accidentés.

Image positif

  • Respirabilité
  • Crampons semi-auto

Image positif

  • Fragile en utilisation technique

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Mars 2020 : date d'acquisition du matériel
  • Début aout 2020 : de sérieuses déchirures sur les zones de flections : réparations difficiles mais réussies avec coutures et colle forte.
  • Matériel HS : Fin aout 2020 : chaussures complètement HS, après avoir tout de même encaissées une HRP entière, et pas mal de variantes plus techniques encore !

Tente : MSR Access 2

Caractéristiques :

  • Poids : 1.86kg
  • Taille : 2 personnes | Superficie : 2,69 m² | Volume plié : 46 x 15 cm
  • Matériaux : Double-toit : nylon ripstop 20 deniers (Colonne d'eau 1200 mm) | Toile intérieure : nylon ripstop 20 deniers | Tapis de sol : nylon ripstop 30 deniers (colonne d'eau 3000 mm) | Arceaux : 2 Easton Syclone
  • Domaine de prédilection : Trekking 4 saisons, alpinisme léger

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Trois ans que je possède cette tente. Je l'ai amené dans à peu près toutes les conditions possibles : jusqu'à -20°C, dans des tempêtes, sous des trombes d'eau... Vous faire un retour complet ici serait assez fastidieux. Une vidéo sur le sujet sera publiée prochainement sur la chaîne Youtube.

Je dirais que cette tente à l'avantage d'être relativement spacieuse, pourvue de deux absides pour chacune des entrées. Pour une personne, on ne sait même que faire de l'espace disponible. Pour deux, on est un peu plus serré, mais cela fait l'affaire. Sa taille et son aspect quatre saisons en font un argument de vente attrayant.

Néanmoins, il faut être clair, cette tente est plus une 3 saisons+, qu'une réelle 4 saisons. La résistance au vent est bonne, mais j'ai tout de même réussi à la trouer dans une tempête, l'arceau étant passé au travers. Aussi, après trois ans d'utilisation, elle présente de nombreux problèmes d'étanchéité, etc... Le fait de monter la toile intérieure avant l'extérieure est aussi un problème majeur dans la construction de cette tente, dite 4 saisons !

Je conseille ainsi cette tente pour les gens qui veulent une tente polyvalente, utilisable en hiver, mais dans des conditions acceptables. Sur du trekking longue distance - de plusieurs milliers de km -, elle s'abimera rapidement et montrera ses faiblesses à moyen terme, même si elle fait tout de même l'affaire. Il faut juste en avoir conscience et comprendre que le prix investi est pour une durée relativement limitée, de quelques années, en fonction de votre pratique.

Image positif

  • Poids pour une 4 saison
  • Taille pour une personne
  • Deux énormes absides

Image positif

  • 3 saison+ plutôt que 4 saisons
  • Points de fragilité en cas de forts vents
  • durabilité à long terme

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Juin 2017 : date d'acquisition du matériel
  • Décembre 2017 : fixation d'un des arceau qui a sauté pendant un bivouac à -20°C (...), 2 mois de SAV pour réparation ...
  • Juillet 2019 : un des arceau s'est coupé en deux : achat de nouveaux arceaux
  • Aout 2019 : premières fuites en cas de fortes pluies. La toile extérieure commence à être particulièrement usée
  • Décembre 2019 : l'arceau latéral est passé au travers de la toile extérieure en pleine tempète (toile extérieure très fagilisée). Réparation d'urgence réussie à l'aide de scotch et patch adéquates...
  • Décembre 2020 : jusqu'ici, tout va bien avec la nouvelle toile. Totalement étanche, bonne résistance aux vents violents, etc. J'ai retrouvé une tente quasi-neuve.

Tapis de sol : Thermarest Neo Air XTherm

Caractéristiques :

  • Poids : 430g
  • Style : Gonflant
  • Solidité : 30 deniers ripstop
  • Volume : Déplié : 183 x 51 x6.4 cm | Plié : 23x10 cm
  • Domaine de prédilection : Alpinisme, Trekking
  • R-Value : 6.9

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Les tapis de sol gonflants, on aime ou on aime pas et un petit temps d'adaptation est nécessaire, si on a l'habitude des auto-gonflants. Mais une chose est sûre, ce tapis de sol est une tuerie. Avec son R-value à 6.9 (!), il est probablement le tapis de sol le plus léger qui existe pour la chaleur qu'il est capable d'apporter.
Testé pour le moment jusqu'à -7°C, vous ne sentez jamais le froid. La neige au lendemain du bivouac n'a quasiment pas changé d'aspect, signe qu'aucune chaleur corporelle n'a rayonné sur elle.
Il est livré avec un sac pompe, essentiel pour gonfler rapidement le tapis de sol, et pour maintenir sa durée de vie. Gare à l'air humide ! Il me sert également de sac de rangement pour mes affaires de la nuit (duvet, tapis de sol, t-shirt, etc ...)

Ce tapis de sol n'est cependant pas le plus solide du marché, et après un an d'utilisation quotidienne, il a fini par me lâcher... Mais le SAV de Thermarest est d'une qualité irréprochable. On a galéré comme pas possible pour arriver à recevoir un nouveau neuf, et ils n'ont jamais baissé les bras, même après un premier envoie infructueux. Et j'ai reçu le nouveau modèle ! Merci !

Bref, je vous le conseille !

Image positif

  • R-value la plus haute du marché
  • Confortable
  • SAV de thermarest absolument incroyable !
  • Garentie à vie

Image positif

  • Prix

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Aout 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Février 2020 : Premiers trous lors d'un bivouac à la belle : réparation aisée à l'aide du kit de réparation
  • Juin 2020 : Un nouveau trou sur un bivouac à la belle au sommet du Canigou. Une fuite difficile à réparer, qui m'aura fait dormir presque trois semaines cumulées à plat, avant d'arriver à faire une réparation valable...
  • Octobre 2020 : un des étages du matelas à sauter, ce qui rentre dans la garantie : remplacement par le SAV par un neuf (après trois semaines à dormir dans des conditions plus que précaires...).

Duvet : Millet TRILOGY EDGE REG

Caractéristiques :

  • Poids : 600g
  • Matériaux : Polyamide 7 deniers | Garnissage : 390g de duvet d'oie hydrophobe KDRY™, 850+cuin US, Norme RDS
  • Température : Confort : 2°C | Limite : -2°C | (Extrême : -21°C)
  • Volume plié : 4L
  • Domaine de prédilection : Alpinisme, Trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce sac de couchage a été acheté en mars 2020, en complément du Valandré présenté ci-dessous.

Après presque un an d'utilisation, je suis très satisfait de ce produit. La construction très légère et relativement serré au corps fait de ce modèle un choix ultra-light par excellence. Il tient ces promesses jusqu'à 2°C, après on commence à sentir le froid...

Il a un système pour sortir les bras, tout en restant dans son duvet, ce qui est agréable par temps frais. Extrêmement léger pour la chaleur qu'il apporte (600gr, 850+ cuin US), il représente un item à avoir dans son sac! Et le duvet est certifié RDS, ce qui assure que les plumes ont été obtenues sans mauvais traitement des animaux.

Un point à souligner : le duvet est assez serré au corps, ce qui ne pose aucun soucis même habillé. Cependant, ayez conscience qu'en dessous de 0°C, il va être dur de ranger l'eau ou autre matériel à l'intérieur, pour le protéger du gel. Mais il n'est pas fait pour dormir en dessous de 0°C, donc ce n'est pas vraiment un problème, et il faut savoir ce que l'on veut.

Enfin, je le couple avec mon vieux Valandré en utilisation hivernale, me permettant de bien descendre en température. Sa structure serré au corps est alors parfaite, car tout est rangé entre celui-ci, et le Valandré beaucoup plus large. Cette stratégie, bien que beaucoup plus lourde qu'un duvet fait pour dormir à -10°C, -15°C, m'offre une meilleure polyvalence d'utilisation : sur la route, il ne fait pas toujours -10°C ou 2°C, même à quelques jours d'intervalle.

Si votre utilisation s'apparente à la mienne, je vous le recommande.

Image positif

  • Poids et volume plume
  • Confortable jusqu'à 2-3°C

Image positif

Duvet : Valandré Mirage 3/4

Caractéristiques :

  • Poids : 773g
  • Matériaux : Polyamide 6 Denier | Garnissage : 365g de duvet d'oie 95/5, 800+cuin EU
  • Température : Confort : 0.1°C | Limite : -5.7°C | (Extrème : -23.2°C)
  • Volume plié : 4.8L
  • Domaine de prédilection : Alpinisme, Trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Duvet que je possède depuis trois ans et que j'ai intensivement utilisé, durant cette itinérance, mais également sur les précédentes. Que dire sur ce duvet ? On sent la qualité Valandré, et malgré une utilisation intensive, il se tient toujours très bien. Et ses 800 cuin lui assure d'être léger.

Évidemment, avec le temps, la température de confort à quelque peu bougé, mais c'est réellement un duvet à avoir en trois saisons+, jusqu'à -4°C. Je l'ai tiré jusqu'à -7°C, mais il commence alors à montrer ses limites bien sûr.
Valandré propose un remplumage et un entretien qui ne coûte pas si cher que ça. Une garantie de le garder des années et des années !

Les réparations sont difficiles à réaliser sur la route, car il faut bien dormir dans quelque chose. C'est pour cela que je l'ai délaissé, et gardé uniquement en soutient au Millet car les températures descendent en dessous de 0°C.

Ce duvet est une bombe et je ne peux que vous le recommander !

Image positif

  • Qualité Valandré
  • Robustesse
  • Durabilité

Image positif

Frontale : Petzl Actik Core

Caractéristiques :

  • Poids : 75g
  • Puissance : 350 lumens
  • Energie : chargement USB, batterie Lithium (ou piles AAA)
  • Autonomie : Proximité : 100h, Standard : 8h, Max : 2h
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Autant qu'on se le dise, cette frontale est une frontale, rien d'incroyable en cela. Mais elle fait très bien le travail. Trois leds sont présentes : rouge, proximité et principale.
Le fait que l'on puisse la charger par USB est une petite révolution : fini la galère à trouver des piles, à en prendre d'avance. Et fini le coût lié au remplacement des piles ! Ça change tellement de choses, que je ne me verrais jamais revenir aux piles.
Cependant, cette frontale me déçoit un peu pour les modes qu'elle propose. Il n'y a que deux options sur le mode principal, une seule sur la led de proximité, de même pour la led rouge. La possibilité d'adapter la puissance exacte pour chacun des modes, comme les Black Diamond le font, me manque. J'aime utiliser celle de proximité au minimum, dans la tente, de sorte que nos yeux s'habituent à l'obscurité. Et cela, malheureusement, n'est pas possible...
Reste une très bonne frontale !

Image positif

  • chargement USB
  • petite taille

Image positif

  • Pas de variateur de puissance pour chacun des modes

Popote : MSR Titan 2 Pot

Caractéristiques :

  • Poids : 272g
  • Volume : 1x 1L | 1x 1.5L | Dimension : 17.8 x 11.4 cm
  • Matériaux : Titane
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Le titane combine beaucoup des propriétés intéressantes que l'on recherche en randonnée : il est résistant, durable et surtout extrêmement léger. Seul problème, son prix bien évidement.

Il reste tout de même un must-have quand on peut se le permettre. Et contrairement à pas mal de matériel qu'il faut changer régulièrement, cet investissement sera durable !

Ces popotes sont bien faites. Le fait d'en avoir deux permet toutes sortes d'organisations : une pour le thé et l'eau chaude, l'autre pour la cuisine, ce qui évite, dans le mesure du possible, d'avoir à faire la vaisselle. Une permet d'isoler du sol, pendant que l'autre superposée dessus reste chaude... Bref, bien pratique.

Image positif

  • Légère
  • Robuste

Image positif

  • Prix

Réchaud : Soto Windmaster

Caractéristiques :

  • Poids : 85g
  • Puissance : 3260w
  • Dimension : 9 x 11.7 x 9.7cm
  • Domaine de prédilection : Trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce réchaud est une petite bombe, dont je suis entièrement satisfait !
Après 7 ans d'utilisation du Crux Lite, ce modèle représente un certain changement : il n'est pas aussi facile à ranger que ce dernier, mais il a de nombreux avantage : le flux de gaz se règle à la perfection ! On n'est pas là pour faire de la grande cuisine, mais si je devais faire rissoler des oignons à feu doux, ce réchaud s'y prête beaucoup mieux que le Crux. Sa stabilité est au rendez-vous également.
Il est également beaucoup plus optimisé pour le vent, et je pense pouvoir dire sans me tromper qu'il a un meilleur rendement que le Crux.

Bref, un réchaud qui commence a être assez chère, mais qui vaut l'investissement, si vous souhaitez cuisiner régulièrement avec, tout en restant sur des modèles light !

Image positif

  • Puissance
  • Rendement
  • Flux de gaz

Image positif

  • Prix
  • Compacité moindre que le Crux

Acheter ce produit sur le site partenaire

Cuillère/Fourchette : Sea to Summit Titanium Spork

Caractéristiques :

  • Poids : 12g
  • Dimension : 16.5cm
  • Matériaux : Titane
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Pour réduire le poids au maximum, on trouve ce genre de fourchette/cuillère, celle-ci faites par Sea To Summit. Pratique, mais pas aussi efficace qu'une cuillière, et pas aussi efficace qu'une fourchette.
Ma foi, ça fait très bien l'affaire !

Image positif

  • Poids

Image positif

  • Pas très pratique

Acheter ce produit sur le site partenaire

Couteau : Opinel Outdoor N°8

Caractéristiques :

  • Poids : 62g
  • Lame : Longueur : 8.5 cm | Epaisseur : 2.5 cm | Acier inoxydable
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Un couteau Opinel, rien de plus simple. Ne vous attendez pas à travailler quoi que ce soit avec, il n'est pas fait pour cela. Mais il est durable, coupe bien, et c'est bien ce qu'on lui demande.

Image positif

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

Tasse : Sea to Summit X-MUG

Caractéristiques :

  • Poids : 60g
  • Dimension : Hauteur : 8.5 cm | Pliée : 1.5 cm
  • Matériaux : Silicone alimentaire souple | sans BPA
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Pas les plus légères du marché, mais assurément les plus petites une fois pliées. Ces tasses sont robustes et agréables à utiliser.
Elles sont marquées à l'intérieur pour l'utiliser en tant que verre doseur ! Rien d'extraordinaire, mais très utile, surtout pour gérer son autonomie de nourriture !

Image positif

  • Faible dimension
  • Robuste
  • Verre doseur !

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

Purificateur d'eau : STERIPEN Ultra-Light

Caractéristiques :

  • Poids : 76g
  • Dimension : 13 x 3.5 x 3.2 cm
  • Energie : Batterie Lithium-Ion interne, rechargeable micro-USB
  • Nb. d'utilisations : 8000 x 1L
  • Durée du cycle : 90s par cycle
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Une bonne découverte ! Assez sceptique sur son efficacité au moment de son achat, j'en suis entièrement satisfait depuis que je m'en sers !
Les rayonnements UV émis par la lampe désactivent les virus et tuent les bactéries, rendant l'eau de sources ou de rivières potable. Cela prend 90s pour un litre, en remuant le dispositif dans une bouteille à goulot large (style nalgène).
Extrêmement léger et ne craint pas le gel, ce qui fait de ce purificateur un atout solide. Attention toutefois à son autonomie, qui permet la purification d'une quinzaine de litres seulement. Donc il vous faut prévoir de l'énergie électrique au cas où !
Aussi, contrairement aux filtres physiques, le goût de l'eau n'ait pas modifié. Cela peut être un argument de vente, mais je pense tout le contraire. J'ai dû purifier une fois l'eau d'un abreuvoir à vache, j'espère ne pas avoir à le refaire ! Vous ne tomberez pas malade, mais vous en aurez l'impression à la première gorgée ! ;)
M'enfin, c'est une tuerie ce petit truc de 70 grammes !!!

Image positif

  • Poids !!!
  • Efficace contre bactéries et virus
  • fontionne en usb

Image positif

  • goût de l'eau conservé
  • nécessite de l'énergie

Acheter ce produit sur le site partenaire

Purificateur d'eau : STERIPEN Pré-filtre

Caractéristiques :

  • Poids : 38g
  • Dimension : 5 x 7 cm
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Le filtre UV présenté ci-dessus n'est pas efficace si des particules grossières sont présentes dans l'eau. Pour cela, on peut utiliser un pré-filtre que l'on fixe sur une bouteille d'eau du style Nalgène, et le tour est joué.
Filtrer l'eau avec ce pré-filtre prend un peu de temps. En tout, il faut garder à l'esprit que filtrer un litre d'eau prend plus de 90s, mais plutôt de l'ordre de 3 min, quelque chose comme ça.

Image positif

Image positif

Acheter ce produit sur le site partenaire

Bouteille : Nalgène 1L

Caractéristiques :

  • Poids : 178g
  • Volume : 1L
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Une bouteille à large goulot est obligatoire pour pouvoir utiliser le filtrateur d'eau convenablement. D'où cette bouteille.
Pour le reste, les bouteilles d'eau (sodas en particulier) ne coûtent rien, sont solides et ne pèsent rien !

Image positif

Image positif

  • Lourde

Acheter ce produit sur le site partenaire

Poche à eau : Source WXP 2L

Caractéristiques :

  • Poids : 250g
  • Volume : 2L
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Une poche à eau est pratique, voire indispensable, en fonction de l'usage ! Celle-ci est très résistante. Le principe de tétine pour boire est pratique. Modèle un poil lourd cependant, mais l'ouverture supplémentaire à large goulot servait précédemment à mon ancien filtre...

Image positif

  • Résistante
  • Tétine pour boire de bonne qualité

Image positif

  • Un poil lourde

Acheter ce produit sur le site partenaire

Réchaud : Optimus Cruz Lite

Caractéristiques :

  • Poids : 83g
  • Puissance : 3000W
  • Dimension : 8,4 x 5,7 x 3,1 cm
  • Domaine de prédilection : trekking

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ce petit réchaud est de l'ensemble de mon matériel celui que je possède depuis le plus longtemps. Et pour cause, ce réchaud est une bombe !

Il est minuscule, se plie facilement... Mais ce n'est pas comme certains petits réchauds, où l'on galère à mettre ses popotes dessus. Avec une de 1.5L, c'est parfait !

Il est assez léger, seulement 83g. Il débite une puissance de 3000W, ce qui permet de faire bouillir de l'eau rapidement.

Il n'a quasiment pas bougé en sept années, et ça fait plaisir ! Bref, il convient bien à l'usage de la randonnée/trekking.
Seul petit défaut : le flux de gaz à tendance à diminuer au cours du temps, et la flamme finit par s'éteindre. Du coup, il faut rester près du réchaud, et penser à remettre un peu de puissance régulièrement.

Image positif

  • Léger
  • Robuste
  • Minuscule

Image positif

  • Flux de gaz pas constant

Acheter ce produit sur le site partenaire

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • 2013 : date d'acquisition du matériel
  • Matériel HS : Septembre 2020 : il a enfin rendu l'âme. La visse qui permet de maintenir les fixations pour la popotte est partie, rendant le réchaud inutilisable. Chaque chose a une fin, et ce fut le cas pour celui-ci, après 7 ans d'utilisation !

Caméra principale : Canon EOS 90D

Caractéristiques :

  • Poids : 701g
  • Dimension : Env. 140,7 x 104,8 x 76,8 mm
  • Type : Reflex
  • Capteur : APS-C de 32.5 Mpix | Iso : 100 - 25600 (bien jusqu'à 1600 - 3200 iso)
  • Vidéo : 4K sans crop. - 30i/s | 1080p - 60i/s (avec son) | 1080p - 120i/s (sans son)

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Difficile de résumer en quelques lignes ce qui représente mon outil principal de travail pour cette web-série. Remplaçant un vieux EOS 100D, le saut qualitatif fut impressionnant et apprécié : en même temps, on ne se situe pas du tout dans la même gamme de matériel.
Ce 90D est très agréable à manipuler. Les boutons sont intelligemment placés, tout y est. Cela permet de faire les réglages que l'on souhaite rapidement. Il est extrêmement réactif aussi, ce qui est agréable quand l'on souhaite capturer un moment rapidement. L'autofocus Dual-Pixel de Canon est réputé, et pour cause : il fonctionne à merveille et est très réactif. Je n'ai guère de soucis à être en focus la majorité du temps.
Pour la vidéo, il filme en 4K 30i/s non cropé, ce qui est un plus indéniable. Il permet aussi de faire des ralentis jusqu'à 120i/s, mais seulement en 1080p, et pour cette dernière cadence, sans son.
Néanmoins, la qualité d'image en vidéo pourrait être meilleure. Le boîtier ne propose pas de mode LOG (vive Canon ...), ne filme qu'en 8bit et les débits sont assez faibles. La plage dynamique pourrait être améliorée aussi. Bref, je ne dis pas que c'est un mauvais boîtier pour la vidéo, mais on pourrait s'attendre à un peu mieux. Plus que des discours, regardez la web-série à partir de l'épisode 5 pour vous faire une idée de ce que ce boîtier est capable de produire comme image.
Pour la photo, ce boîtier semble plus adapté, et permet de réaliser de beaux clichés, mais en RAW !
Puis, pour le reste, on retrouve ce qui fait les avantages et les désavantages de Canon. On aime ou on aime pas ;) En vrai, c'est un bon boîtier polyvalent, qui ravira pas mal de monde. En particulier les personnes étant déjà chez Canon et possédant toute un gamme d'objectifs.

Image positif

  • Réactif
  • Ergonomie Canon
  • Ecran Orientable
  • Autofocus Dual-Pixel et 4K non cropée
  • Boitier polyvalent photo/vidéo

Image positif

  • Qualité vidéo améliorable ....
  • 8 bit seulement en interne
  • Mais Canon, où est le log ?
  • 120 i/s, mais sans son ...
  • Philosophie Canon avec leur milieu de gamme APS-C

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • Octobre 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Février 2019 : Connectique jack pour le micro a rendu l'âme ... Prise en charge par le SAV, mais trois semaines passées sans la caméra...

Objectif : Canon EF-S 10-18mm f/4.5-5.6 IS STM

Caractéristiques :

  • Poids : 240g
  • Focale : 10-18mm | Equ. FF : 16-27mm
  • Stabilisation Opt. : Oui
  • Ouverture max. : f/4.5-5.6

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Il a fallu changer d'objectif en urgence, suite au décès de son cousin bien plus chère, le 10-22mm. Ce 10-18mm à l'air d'avoir de sacrés arguments en sa faveur : son prix, sa stabilisation optique et d'après la critique, son piqué supérieur.
Donc, cela parait un très bon choix de remplacement.
Sa construction est en plastique, ce qui fait cependant assez peur dans la durée. Mais on verra bien !

Image positif

Image positif

Objectif : Canon EF-S 24mm f/2.8 Pancake USM

Caractéristiques :

  • Poids : 125g
  • Focale : 24mm | Equ. Full frame : 38mm
  • Stabilisation Opt. : Non
  • Ouverture Max. : f/2.8

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Je l'aime beaucoup cet objectif. Son principal avantage étant qu'il ne fait que 2cm d'épaisseur, faisant oublier facilement qu'il y a un objectif sur le boîtier. Il ne pèse également que 125g, avec sa manufacture en métal de qualité.
Je l'utilise principalement pour les interviews, sa focale 38mm en équ. FF et son ouverture de f/2.8, offrant une profondeur de champ intéressante (sans être fou non plus hein), en fait un objectif dans son sac.

Image positif

  • Taille et poids
  • Ouverture
  • Mise au point silencieuse

Image positif

Objectif : Canon EF-S 60mm f/2.8 Macro USM

Caractéristiques :

  • Poids : 335g
  • Focale : 60mm | Equ. Full frame : 96mm
  • Stabilisation Opt. : Non
  • Ouverture Max. : f/2.8

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Un autre objectif que j'aime beaucoup. J'aime beaucoup les focales fixes, mais bien sur, cela implique d'avoir beaucoup d'objectifs, et a un coût sur le poids total du matériel.
Néanmoins, la focale de 96mm eq. FF. est intéressante dans plein de situations : en paysage, pour isoler un élément remarquable du décor; en portrait, se rapprochant du 50mm f/1.8; et surtout, il a une mise au point à seulement 20cm de l'objectif, permettant de faire de magnifiques macros. Cela rajoute ainsi de la polyvalence par rapport au 50mm f1.8, d'où mon choix.

Il manque cependant une stabilisation optique, ce qui rend très difficile son utilisation à main levée en vidéo... Il ne sert ainsi pas si souvent que cela...

Bon piqué, bon objo ! La mise au point est cependant assez galère à faire, en particulier à f/2.8 en macro : mais c'est normal !

Image positif

  • Macro

Image positif

  • Pas de stabilisation

Objectif : Canon EF-S 55-250mm f/4.0-5.6 IS II

Caractéristiques :

  • Poids : 390g
  • Focale : 55-250mm | Equ. Full frame : 88-400mm
  • Stabilisation Opt. : Oui
  • Ouverture Max. : f/4.0-5.6

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

C'est un télé-objectif d'entrée de gamme, peu cher, et aussi pas des plus performants, il faut le dire. Mais il fait le taff, si on ne lui demande pas de faire des merveilles.
Sa plage focale est importante et un 400mm eq. FF à ce prix là, c'est intéressant. Il me sert à de l'animalier, photographier les monts et les paysages lointains. Il faudrait sûrement investir dans de la meilleure qualité, mais qu'importe !

Image positif

  • Prix
  • 400mm !
  • Stabilisation optique

Image positif

  • piqué plus que moyen
  • Mise au point très mauvaise

Trépied : Manfrotto MKBFRC4-BH

Caractéristiques :

  • Poids : 1100g
  • Hauteur max. : 142 cm
  • Longueur replié : 42cm
  • Charge admissible : 4 kg

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Manfrotto est une référence en ce qui concerne la production de trépied de qualité : celui-ci suit cette règle.
Ce modèle carbone de voyage pèse 1.1 kg pour une hauteur max. de 142cm. Il se déplie rapidement et est stable. Un très bon trépied en somme.
Seul petit défaut peut-être, il n'y a pas de fixation pour limiter l'écartement des pieds, et il arrive qu'on les écarte trop, ou pas assez, ce qui diminue la stabilité. C'est le prix à payer pour un trépied de voyage léger, et soi, il faut juste faire un peu attention, voilà tout.

Image positif

  • En carbonne, léger
  • Solide
  • Stable

Image positif

Micro : Video Mic Pro Plus

Caractéristiques :

  • Poids : 122g
  • Fréquence : 20Hz - 20kHz
  • Energie : Batterie externe | Autonomie : 100 heures ! | Rechargeable micro-USB

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Pour tout vous avouer, je suis une bille totale en son, donc je vais avoir des difficultés à vous parler de ce micro.
Le vidéo Mic Pro est la référence de pas mal de vidéaste depuis des années. Et je n'ai moi-même pas de complainte sur celui-ci. L'avantage du Pro Plus, c'est qu'une batterie lithium l'accompagne, donc pas besoin de pile. Il se charge en USB, s'allume automatiquement au moment de filmer et à une autonomie monstrueuse, de sorte que l'on ne se soucie guère de l'énergie ici. J'ai dû, en tout et pour tout, le recharger une dizaine de fois depuis que je l'ai ...

Image positif

  • Bon micro
  • Batterie et chargement usb

Image positif

Caméra d'action : GoPro Héro 7

Caractéristiques :

  • Poids : 116g
  • Focale : grand angle
  • Capteur : 12MPix
  • Stabilisation : Numérique
  • Vidéo : 4K jusqu'à 60i/s | 1080p jusqu'à 240i/s
  • Etanche : 10m

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Nous n'avons plus à présenter les GoPro, la marque ayant imposé son style pour les caméras d'actions.
Ici encore, je n'ai pas la prétention de faire une review complète de cette caméra, car il y aurait beaucoup à dire. Néanmoins, je suis quand même surpris positivement. Pour juste plus de 100g, la qualité est tout de même au rendez-vous. De plus, la facilité pour filmer est déconcertante. Couplé à cela que le son n'est pas si mauvais que ça, je tombe alors souvent dans l'erreur, par flemme, de filmer avec celle-ci, dans des conditions où je pourrais sortir le reflex. Et en soi, ce n'est pas si dégueu que ça, pour encore une fois, un peu plus de 100g !
Par contre, la GoPro Hero 7 bug très régulièrement, et c'est très fatiguant. Elle met du temps à démarrer, elle ne veut parfois pas s'éteindre, se rallume toute seule, les menus sont bloqués... De sorte que, beaucoup plus d'une fois, quand on la prend pour filmer, la batterie s'est vidée d'elle même... Quand vous comptez comme moi l'énergie que vous dépensez à la lettre, c'est ...

Image positif

  • Bonne qualité pour la taille
  • Etanche
  • Micro

Image positif

  • Bug à répétition

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • avril 2019 : date d'acquisition du matériel
  • Juillet 2020 : surchauffe de la GoPro et ne s'allume plus. Remplacement sous garantie...

Drone : DJI Mavic Pro Platinium

Caractéristiques :

  • Poids : 743g
  • Focale : grand angle
  • Capteur : 1/2,3" | 12.35MPix
  • Vidéo : 4K jusqu'à 30i/s | 1080p jusqu'à 96i/s
  • Autonomie de vol : Env. 25 min

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Comme pour les GoPro, DJI a su s'imposer dans l'univers des caméras drone, en particulier avec la conception de son Mavic Pro 1, qui fut une petite révolution.
Le Mavic Pro Platinium est son grand frère, avec un temps de vol légèrement amélioré et un bruit de vol réduit... M'enfin, c'est le Mavic Pro 1 légèrement amélioré ! Et que dire sur ce drone ?
Il permet de faire de magnifiques images. Il est facile à prendre en main, et après quelques heures de vol, vous commencez déjà à bien le maitriser. La transmission entre la télécommande et le drone, transmission propriétaire DJI, plutôt qu'en WIFI, m'a décidé à prendre ce drone plutôt que le Mavic Air, plus léger et petit. Avec cela, on ne perd quasiment jamais le contact entre le drone et la télécommande, même quand on l'envoie dans des zones difficiles, ce que je ne ferai jamais sans avoir confiance à cette transmission. Et c'est un bon point.
L'autonomie de vol est conséquente, et j'arrive avec une seule batterie à faire tous les plans qui m'intéressent sur un spot. Bien sûr, une deuxième batterie ne serait pas un luxe, mais il faut savoir se limiter quelque peu.
La qualité d'image est au rendez-vous, quoi que la taille du capteur offre une plage dynamique assez faible, donc difficile à exploiter en contre-jour... Pour cela, le Mavic Pro 2 est meilleur, mais coûte évidemment plus cher et est plus lourd !
Je ne pourrais que vous recommander ce drone, une petite merveille technologique !

Image positif

  • Must-have en drone
  • Autonomie
  • Transmission

Image positif

  • Plage dynamique

Ordinateur : Asus Zenbook UX410UQ

Caractéristiques :

  • Poids : 1.6kg
  • Ram : 8Go (de base) + 16Go
  • Stockage : SSD : 1To | Disque dur : 2To 7200 rpm
  • Processeur : : Core i7 @ 2.70 Ghz
  • Carte graphique : : Geforce 940MX
  • Ecran : 14" FHD

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Cet ordinateur m'accompagne depuis presque trois ans quotidiennement. J'ai écrit ma thèse et fait la plupart de mes recherches scientifiques à ses cotés. Il m'accompagne maintenant dans le montage de cette web-série, dans l'édition des photos, et tout ce qui tourne de près ou de loin à ce qui vous a été présenté à ce jour.
Que dire de cet ordinateur ? C'est un très bon ultrabook, qui est accompagné d'une bonne connectique, permettant de le moduler comme on le souhaite. De base, cet ordinateur était déjà relativement puissant. Mais l'un des avantages de cette série est qu'il est fourni avec deux emplacements de stockage (un SSD de 128Go et un DD de 1To). Ainsi, il est possible de l'upgrader comme je l'ai fait avec un SSD de 1To et un DD de 2To. 3To pour un ultrabook, dont 1To de SSD, c'est vraiment pas mal, surtout dans ma situation, où je dois garder autant que faire se peut les rushs de la web-série à portée de mains. De même, il est fourni avec 8Go de ram, avec un slot supplémentaire : une fois occupé par une barrette de 16Go, on a un ultrabook avec 24Go de ram, parfait pour le montage. Seul l'écran est de mauvaise qualité, et il ne s'améliore pas dans le temps !
Il possède un processeur i7 @ 2.7 GHz, très suffisant pour la plupart des tâches que je souhaite faire. Seul défaut, la carte graphique. Même si ce n'est pas un GPU intégré, la 940MX n'est pas super, et c'est elle qui bride le PC.
En terme de performances, je monte la web-série avec très peu - voire pas - de saccades (en 4K pour drone et GoPro, en 4K ou 1080p pour la caméra principale). Evidemment, dès que l'on charge la séquence avec de nombreux calques d'effets, cela est moins vrai. Bref.
Même après trois ans, ce PC reste une machine de guerre, pour un coup pas si élevé que ça, en comparaison d'autres marques... Comme celle à la pomme par exemple !

Image positif

  • rapport poids/performance
  • 2 slots de stockage : 3 To en tout !
  • Mémoire ram
  • Bonne connectique

Image positif

  • Ecran de mauvaise qualité
  • Son médiocre

Objectif : Canon EF-S 10-22mm f/3.5-4.5 USM

Caractéristiques :

  • Poids : 385g
  • Focale : 10-22mm | Equ. Full frame : 16-35mm
  • Stabilisation Opt. : Non
  • Ouverture Max. : f/3.5-4.5

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Un très bon objectif grand angle. Sa plage de focale (équ. FF 16-35mm) est intéressante et permet de l'utiliser dans beaucoup de situations différentes.
Cet objectif est monté en priorité sur le boîtier, et permet de tourner la majorité des plans de la web-série. Bien sur, son ouverture limitée à f/3.5 empêche d'avoir une profondeur de champ importante, mais ce n'est clairement pas le but de cet objectif. La mise au point est relativement silencieuse. Bref, un bon objo.

Image positif

  • Plage de focale intéressante

Image positif

  • Flare important
  • Pare soleil en option et chère
  • Pas de stabilisation

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • juin 2018 : date d'acquisition du matériel
  • Matériel HS : Novembre 2020 : la mise au point manuelle ne fonctionne plus... La MAP automatique a du mal à se faire... C'est la fin de cet objectif. Réparation probable à mon retour...

Sac à dos : OSPREY Xenith 75

Caractéristiques :

  • Poids : 2.3kg
  • Volume : 85L
  • Matériaux : 420 denier Nylon
  • Poids supportés : 25-30kg+

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Les sacs Osprey ne sont clairement pas situés dans la gamme des sacs de randonnée ultra-light, mais sont adaptés au port de charges importantes. La réputation d'Osprey n'est plus à faire : la qualité de fabrication durable ainsi que le confort qu'ils apportent m'ont fait choisir ce sac. En même temps, j'ai toujours eu des Osprey, et ce n'est pas près de s'arrêter.
Après un an d'utilisation, il n'y aucun accroc sur celui-ci (mis à part une souris qui a grignotté un petit bout, mais ça... ;) ). Le maintien du dos est excellent, même avec 25kg de charge. De nombreuses poches sont présentes, permettant de moduler et de ranger les affaires comme on le souhaite : pratique quand, comme moi, vous devez avoir accès à tout un matériel photo rapidement, en plus du matos classique. Un très bon sac en sommme !
Il n'est pas vendu avec un sac de protection contre la pluie, et c'est dommage.

Image positif

  • Confort ++
  • Robustesse
  • Très modulable

Image positif

  • Pas de protection pour la pluie vendue avec
  • Poids

Acheter ce produit sur le site partenaire

Bâton de marche : LEKI Peak 3

Caractéristiques :

  • Poids : 500g (la paire)
  • Matériaux : aluminium
  • Diamètre : Ø18/16/14 mm
  • Construction : 3 tiges
  • Domaine de prédilection : randonnée, ski de randonnée

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Après avoir utilisé pendant quelques années les Black Diamonds présentés ci-dessous, il fallait que je change de bâtons de marche. Leki est une marque réputée pour la qualité de ces produits, et ces bâtons n'échappent pas à la règle.
La construction est robuste et transpire la qualité. Certes, un peu plus chère que ses concurrents, mais on réalise que cet investissement vaut la peine dans la durée.
Les sangles sont bien faites et procurent un bon maintient du poignet. Pour le moment, rien à signaler, ils tiennent parfaitement la route et je n’ai rien à redire.
Je vous les recommande !

Image positif

  • Robuste
  • Sangles de bonne qualité

Image positif

Crampons forestiers : CAMP Ice Master Light

Caractéristiques :

  • Poids : 320g (la paire)
  • Matériaux : caoutchouc, Acier inoxydable
  • Fixation : sangle

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ces crampons forestiers ne sont évidemment pas faits pour des terrains engagés, mais permettent de se maintenir dans des terrains glacés relativement plats. Et pour cet usage, ils sont très efficaces, et légers.
C'est donc des crampons à avoir au cas où, pour franchir des névés en début ou fin d'hiver. Ils sont assez fragiles, il faut les traiter avec soin. Les sangles de fixation permettent de les fixer sur tous types de chaussures.

Image positif

  • Léger
  • Fixation sur tout type de chaussures

Image positif

  • Fragile
  • Faible accroche

Acheter ce produit sur le site partenaire

Crampons : CAMP 470 xlc

Caractéristiques :

  • Poids : 575g (la paire)
  • Matériaux : aluminium
  • Catégorie : 12 pointes, semi-auto
  • Domaine de prédilection : Ski de randonnée, randonnée hivernale, alpinisme peu engagé

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

J'étais à la recherche de crampons me permettant de passer les nombreux névés que j'allais rencontré sur la Haute Route des Pyrénées, et sur ce type de terrain à l'avenir. Il fallait donc qu'ils soient léger et permettant tout de même de passer les pentes relativement importantes. Les micro-spikes que j'utilisais précédemment n'étaient alors clairement pas adaptés.
J'ai donc fait le choix de ces crampons Camp, 12 pointes en tout aluminium et pour ce modèle en semi-auto. J'en suis très satisfait pour l'utilisation que j'en ai. L'aluminium est fragile mais léger, et c'est ce que l'on cherche avant tout avec ce type de matériel ! Le plus gros défaut de l'aluminium cependant est qu'il est impossible de les utiliser en terrain mixte. Ce qui signifie qu'il faut cramponner et décrampronner sur chaque passage rocheux, au risque de les abimer très rapidement (et de mettre ainsi sa sécurité en jeu). Ce qui entraine une certaine perte de temps et d'énergie sur ce type de terrain...
Mais c'est ce qu'il faut pour ne pas se surcharger démesurément et l'accroche de ces crampons est très bonne, et je vous les recommande pour ce type de pratique (randonnée glacière, passage de névés, et autres).
Le choix du semi-auto est aussi à prendre en compte, et avec un peu plus de recul, un modèle universel (le 490 xlc) m'aurait permis de les utiliser avec des chaussures de randonnée classiques non cramponnables, dans certaines utilisations spécifiques, sur des petites sections du trajet. Mais si vous voulez faire une HRP par exemple, acheter des chaussures cramponnables est un choix judicieux, et ainsi, ce modèle semi-auto est parfaitement adapté !

Bref, un très bon produit !

Image positif

  • Léger
  • Robuste pour de l'aluminium
  • 12 pointes et bonne accroche

Image positif

  • Pas pour terrain mixte

Acheter ce produit sur le site partenaire

Piolet : CAMP Corsa Nanotech

Caractéristiques :

  • Poids : 250g
  • Longueur : 60cm
  • Matériaux : Tête aluminium en pointe en NanoFlex
  • Domaine de prédilection : randonnée glaciaire, alpinisme classique mais aussi glace ou neige dures

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Un piolet est un élément essentiel pour sa sécurité, dès lors que l'on s'aventure sur des pentes assez importantes. J'ai mis pas mal de temps à en faire l'acquisition, car à la fois, si l'on n'est pas sur ces dites pentes en permanence, cela fait un sacré poids supplémentaire, pour une utilisation occasionnelle.
Pour cet hiver, j'ai fait le choix d'en prendre un, car même si la plupart du temps je m'en sors très bien sans, je sais que c'est nécessaire et nombre de fois j'ai regretté de ne pas en avoir un...
Celui-ci est, je pense, le plus adapté à ma pratique. En aluminium, il est particulièrement léger, même dans un modèle 60cm, qui permet de ne pas l'avoir à bout de bras dans les pentes moyennes. L'aluminium est cependant fragile, alors l'avantage de leur modèle Nanotech, est que la pointe et la pique sont en acier Nanoflex, ce qui assure une meilleure pénétration, une plus grande résistance et une utilisation plus polyvalente. Donc particulièrement adaptée pour mon type de pratique !
Plus d'infos après une plus grande utilisation ...

Image positif

  • Léger en aluminium
  • Pointe et pique en acier

Image positif

Sacs étanches : 2x Sea To Summit Lightweight 70D

Caractéristiques :

  • Poids : 65g
  • Matériaux : 70 denier Nylon

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ces sacs étanches sont essentiels pour protéger le matériel contre les conditions difficiles. Ils permettent aussi d'organiser correctement le rangement dans le sac à dos.
De bonne qualité, je conseille cependant de choisir le modèle 70 denier, légèrement plus lourd, mais beaucoup plus résistant dans la durée.

Image positif

  • Protège le matériel
  • Rangement propre dans le sac à dos

Image positif

  • Fragile sur la version 30D

Acheter ce produit sur le site partenaire

Téléphone satellite : Garmin Inreach Mini

Caractéristiques :

  • Poids : 100g
  • Dimension : 5,17 x 9,9 x 2,61 cm
  • Couverture réseau : Mondiale
  • Prix abonnement : Mini : 20€/mois sur un an ! | 10 textos | fonction SOS | Messages pré-enregistrés gratuits

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Voyager seul, principalement en montagnes et sur quatre saisons, un doux rêve. Mais qui présente forcément des risques. En été, ou dans des zones assez peuplées, le risque est gérable, puisqu'en cas d'accident, il y aura forcément du passage. Oui, mais que faire dans des zones reculées ?
C'était une question qui me turlupinait pas mal, jusqu'à mon lumbago dans les Alpes et de là une certaine prise de conscience (voir épisode 4 de la web-série). Il fallait donc que je puisse prévenir les secours et mes proches, en toute circonstance, même sans réseau mobile. J'ai donc fait l'acquisition de ce dispositif, léger, pour pallier ce problème.
Le Garmin Inreach Mini coûte assez cher, autant que son abonnement mensuel, il faut le dire. Son avantage est la couverture mondiale qu'il offre : quasiment aucune zone de la planète n'est pas couverte, ce qui est plutôt positif pour l'avenir, qu'importent les futurs projets.
Vous avez un bouton SOS qui vous permet d'être mis en relation, une fois l'activation faite, avec un central qui va se charger de contacter les secours locaux pour votre évacuation, en cas de besoin. Ne m'en étant jamais servi - espérons que cela reste comme ça - je ne peux vous faire de retour sur son efficacité. Le dispositif permet également d'envoyer et de recevoir des textos pour rester en contact avec vos proches. Le but ici n'est évidemment pas de faire des conversations à rallonge avec eux, vu que sur le forfait de base, vous n'avez le droit qu'à 10 textos / mois, mais cela peut servir. Vous pouvez également utiliser ces textos pour avoir des alertes météos en direct, qu'importe votre localisation, et ça, c'est très utile. Enfin, vous pouvez paramétrer sur internet des messages automatiques (c'est à dire que vous pré-enregistrez le message ET les destinataires en amont), et pouvez les envoyer autant de fois que vous voulez. J'ai ainsi un message pré-enregistré que j'envoie à ma famille chaque jour à mon arrivée au bivouac. Faites attention tout de même, même si ça ne m'est jamais arrivé, si vous êtes dans le creux de gorges ou autre endroit où l'on ne voit que peu le ciel, la couverture satellite peut ne pas fonctionner, et vos proches risquent de s'inquiéter sans raison.
L'autonomie de ce dispositif (qui ne pèse que 100gr hein) n'est pas extraordinaire, et si vous voulez vous en servir comme dispositif GPS (possibilité de couplage avec le téléphone), vous allez probablement galérer. Personnellement, il est éteint en permanence et je ne l'allume qu'au soir, pour donner de mes nouvelles, et parfois au matin.

Image positif

  • Sécurité en montagne
  • Accès à la météo
  • Message pré-enregistrés gratuit
  • Poids et solidité du dispositif

Image positif

  • Prix du dispositif et de l'abonnement
  • GPS met pas mal de temps à trouver la position à l'allumage

Acheter ce produit sur le site partenaire

Batterie princ. : BatPower EX7H 98W

Caractéristiques :

  • Poids : 426g
  • Dimension : 1,8 x 16,5 x 8,1 cm
  • Capacité : 98Wh | Lithium-ion
  • Entrée : USB 5V max. 15W | DC 19V max. 90W
  • Sortie : 1x USB Quick Charge 5V/9V/13V max. 15W | 2x USB 5V max. 25W | DC 20V/15V max. 90W

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Comme dit précédemment, je ne suis pas un grand adepte du tout électronique en rando, mais il a fallu faire ce choix pour pouvoir produire la web-série. En plus de tous les appareillages USB, j'ai un ordinateur portable et un drone qu'il est nécessaire de recharger dans la nature. Ce type d'appareil demande une forte capacité de stockage, et doit être rechargé @19V pour le PC et @11V pour le drone, deux voltages que l'on ne retrouve pas avec des powerbanks USB classiques.
Trouver ainsi une powerbank permettant de délivrer du 20V n'a pas été de tout repos, et à pris de nombreux jours à éplucher internet à la recherche de la perle rare. J'en ai testé d'autres, sans être satisfait... Celle-ci est celle qui m'accompagne depuis le début de cette aventure, et me convient relativement bien.
Cette batterie permet de recharger simultanément jusqu'à trois appareils USB, largement suffisant pour mon utilisation. Elle délivre également du 20V et du 15V (au choix), me permettant dans le premier cas de charger facilement l'ordinateur portable. Le 15V me permet, avec quelques bidouilles, de transformer cette tension en du 11V à l'aide d'un transformateur allume cigare pour drone DJI, afin de charger mon drone. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour avoir une batterie externe permettant de le recharger, sans acheter les batteries DJI, qui sont extrêmement chères.
Aussi, l'avantage de ces batteries, est qu'on peut les charger à la fois en USB (très long, puisqu'on est limité à 15W de puissance, mais rechargeable par panneau solaire), et par un chargeur universel 19V @ 90W : la batterie se charge alors en 2-3h. Pratique lorsque l'on boit un café dans un bar, pour récupérer de l'énergie rapidement !
Ce que j'en pense ? C'est une bonne batterie qui fait le taff qu'on lui demande. Sa capacité de 98Wh permet à peu près 1.3 charges d'ordi, 1.5 charges de drone, 3-4 fois la charge du téléphone. J'ai eu néanmoins un problème dans le Jura, la batterie étant décédée prématurément après seulement deux mois d'utilisation. Le service après-vente me l'a remplacée sans problème, sans avoir à renvoyer l'ancienne. Donc ça passe.
Dernier truc que j'ai remarqué : on peut la charger en même temps que recharger un appareil, mais il faut faire attention ! Si l'on recharge un appareil @90W, il faut lui envoyer 90W, sinon l'appareil se décharge (plutôt logique), mais cette décharge n'est pas limitée, et peut décharger la batterie au delà du seuil critique. Il n'y a pas de protection contre cela, et c'est dommage. Donc, faites attention !
NB : Une powerbank USB classique de 10000mAh accompagne celle-ci, et me sert de batterie de secours.

Image positif

  • charge ordinateur portable, drone DJI, plus d'une fois
  • se recharge en USB ET en entrée DC (90W)
  • multi-prise USB
  • 2-3 heures pour une recharge complète
  • charge et décharge simultanée

Image positif

  • Pas de limitation de puissance délivrée : peut tuer la batterie ! Attention !
  • Se vend principalement sur Amazon ...

Baton de marche : Black Diamond Trail Trek Poles

Caractéristiques :

  • Poids : 490g (la paire)
  • Tubes : aluminium
  • Pointe : Tungstène
  • Vérouillage : par clip
  • Longueur utile : 64 - 140cm

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Ces batons de marche sont de bonne qualité. Les clips sont efficaces et ne bougent pas dans le temps. Je les ai trainés sur déjà plus de 3000-4000km, et ils tiennent encore la route.
J'ai dû cependant changer la pointe, usée. De même, le tissu protégeant les lanières commence à se défaire... Bref, ils sont résistants, mais comme toute chose, ils finissent pas s'abimer.

Image positif

  • Bonne qualité

Image positif

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • 2018 : date d'acquisition du matériel
  • Matériel HS : Juin 2020 : utilisation des bâtons comme piolet, à défaut d'en avoir un. Bâtons complètements tordus... Remplacement obligatoire

Liseuse : Kobo Aura HD

Caractéristiques :

  • Poids : 240g
  • Dimension : 17.5 x 12.8 x 1.1 cm
  • Taille écran : 6.8"
  • Autonomie : 2500 pages

Ce que j'en pense / Pourquoi ce choix ?

Notes :

Lire est une activité essentielle pour moi en randonnée. Gérer les bouquins sur une itinérance, ainsi que leurs poids, est particulièrement difficile. Les liseuses sont ainsi particulièrement utiles dans ce contexte.
La Kobo Aura HD remplit son rôle et fonctionne bien. Gros défaut tout de même pour la randonnée, la batterie se décharge dès que l'on descend sous la barre des 5°C, et c'est assez fatigant d'avoir à garder cela en tête, à chaque bivouac ...

Image positif

  • Poids d'une liseuse
  • Des livres sans le poids qui va avec

Image positif

  • Batterie qui n'aime VRAIMENT pas le froid
  • Très fagile ...

▶ Historique du produit ◀

▼ Historique du produit ▼

  • 2018 : date d'acquisition du matériel
  • Matériel HS : Aout 2020 : L'écran a pris un pète alors que la liseuse était bien rangé dans le sac à dos...

Revenir au menu